Noël à Madagascar

Manao ahoana!! Bonjour!!

Tonga soa eto Madagasikara! Bienvenue à Madagascar!

Pour tout vous dire, j’ai longtemps hésité à écrire cet article. Les premiers sites que j’ai vus en commençant mes recherches parlaient de l’insécurité grandissante à Noël, des vols, de la peste pulmonaire… Ce n’était pas engageant. Cependant, même si les Malgaches sont très pauvres, Noël reste une fête très importante, dont l’esprit est ici vraiment respecté.

Madagascar a été évangélisée tardivement, par des missionnaires protestants gallois en 1820. Les Français l’ont colonisée à la moitié du XIXè siècle, avant que les Malgaches ne recouvrent leur totale indépendance en 1959. Aujourd’hui, 40% de la population est chrétienne.

Ansitrabe

La messe de minuit est très suivie. Chacun revêt ses plus beaux vêtements. 
Même les plus pauvres, qui habitent dans la brousse à des heures de marche de la première église, s’y rendent avec des couvertures bariolées, dans lesquelles ils s’envelopperont pour dormir dans le bâtiment une fois la messe finie, avant de rentrer chez eux.

A l’église, les croyants entonnent des gospels africains, en même temps que des cantiques de Noël en français. 

Certaines familles choisissent même Noël pour baptiser leur enfant, ou les communions.

Les enfants préparent des spectacles dans les écoles, des tableaux vivants qu’ils présentent le 25 décembre, et à la fin desquels arrive Dadabe Noely, le Père Noël. Il distribue des bonbons et des koba ravina, des biscuits de farine de riz au sucre et aux pistaches, enveloppés de feuille de bananier. 

Koba Ravina

La fête se poursuit à l’extérieur avec les instruments de musique malgaches traditionnels, par exemple le marovary, le djembé ou l’aponga (un tambour). 

Marovary

Peu de sapins sont vendus, mais les particuliers qui le peuvent décorent les arbres locaux : baobabs, manguiers, goyaviers… et comme Noël tombe en été ici, les jacarandas, des arbres à fleurs mauves en clochettes, sont en pleine floraison. 

Dans les villages, le 24 décembre, on rend visite aux anciens, mais aussi aux personnes importantes : le maire, le directeur d’école…, et il n’est pas rare de s’offrir un poulet vivant pour le dîner.

A Antananarivo, la capitale, prennent place des bazars de Noël, qui proposent toutes sortes de décorations, des jouets pour les enfants…

Il est d’ailleurs de coutume d’offrir un cadeau aux enfants qui croient encore au Père Noël, et un cadeau aux aînés de la famille (Solombodiakoho). Cela permet de réduire les coûts de la fête. Le plus beau cadeau, c’est akanjo krismasy et kiraro krismasy, les vêtements et les chaussures de Noël.


 Après la messe de minuit a lieu le repas du réveillon, simple, avec les moyens du bord, mais aussi épicé! On mange du vary amin’anana, du riz relevé par du piment oiseau accompagné de brèdes ( des feuilles ou jeunes pousses comestibles) , ou bien, en bord de mer, du poisson grillé ou des fruits de mer locaux. 

vary amin’anana

La vraie spécialité malgache est la dinde au porc. Traditionnellement, chaque membre de la famille mange une partie bien précise de la dinde. 

Au dessert, il n’est pas rare de trouver de la bûche à la vanille, de Madagascar bien sûr!

Pour finir la soirée, on va au bal faire la fête jusqu’au petit matin, et danser afindrafindrao, où les couples sont en file indienne.

J’espère ne pas vous avoir trop démoralisés avec mon Noël malgache, ce n’était pas le but. Au contraire, alors que nous voyons les fêtes arriver avec plus ou moins d’enthousiasme, pour les Malgaches, c’est un vrai jour de fête, et même s’ils n’ont pas beaucoup de moyens, et c’est un euphémisme, ils font en sorte de le passer dans la joie et de bien s’entourer, et tout ça sans pression commerciale. Peut-être est-ce ça la magie de Noël ?

Arahaba tratry ny Krismasy! Joyeux Noël!

Publicités

6 réflexions au sujet de « Noël à Madagascar »

  1. Au contraire de me démoraliser, ton article m’a beaucoup intéressée. J’aime l’idée d’aller rendre visite aux anciens et aux personnes importantes du village à cette occasion. La magie de Noël, c’est en effet d’être ensemble, même avec peu de moyens. On devrait revenir à cela chez nous…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s