L’histoire des Rois Mages

Eh oui, qui dit Avent, Noël, calendrier, sapin, dit bien sûr crèche et, ce qu’il y a dedans : les Rois Mages!

Seul Saint Matthieu les évoque dans son Evangile, et de façon assez floue : ils ne sont ni trois, ni rois… Menons donc l’enquête.

Saint Matthieu raconte qu’ils sont venus d’Orients vers Bethléem, guidés par une étoile, pour offrir chacun un cadeau à Jésus : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Voilà pourquoi ils seraient trois. Et puis, c’est aussi le chiffre de la trinité, ça tombe bien.

Saint Matthieu précise aussi qu’ils ne sont pas rois. L’image que l’on connaît de princes agenouillés devant Jésus serait simplement la signification que les hommes, mortels, devaient s’incliner devant l’autorité spirituelle.

Nos Rois Mages seraient en fait des prêtres d’une religion perse, le mazdéisme (de « Mazda » : Dieu, en Perse). C’était l’un des premiers cultes monothéistes qui s’est pérennisé, et surtout le premier à promettre aux hommes l’immortalité de l’âme sous réserve du Jugement dernier. Et on connaît tous son prophète : Zarathoustra.

Nos mages étaient donc prêtres, philosophes et astronomes, et venaient de Perse, l’actuelle Iran.

rois mages zarathoustra
Idée lecture pour Noël…

Les Rois Mages prirent leur apparence actuelle au XIIIè siècle, sous la plume de Jacques de Voragine, ou plutôt Iacopo da Varazze, un archevêque italien, dans « La Légende dorée », où il reprend les grands épisodes bibliques, et détaille la vie de 150 saints et martyrs. C’est l’époque de grandes découvertes, dont celle des nouveaux continents, les Rois Mages en profitent aussi.
Ainsi, chacun représente un continent différent, et une tranche d’âge de l’homme différente.

Melchior est représenté comme un vieillard à cheveux blancs venant d’Europe, avec une longue barbe. Il offre de l’or à Jésus
Balthazar est noir, avec une barbe, d’âge moyen, et vient d’Afrique. Il est venu avec de la myrrhe.
Gaspard est jeune, sans barbe, originaire d’Asie, et amène de l’encens.

Les cadeaux aussi sont symboliques :
L’or symbolise la Royauté du Christ
L’encens, sa divinité
La myrrhe était utilisée pour embaumer les morts. Elle rappelle donc que le Christ devra mourir.

rois mages légende dorée
Deuxième idée lecture!

Il semblerait que l’étoile qu’ont suivie les rois mages pour trouver Jésus en Palestine n’était pas qu’une simple invention.
Les scientifiques se sont penchés sur la question, et, après avoir planché sur plusieurs hypothèses, l’une d’entre elles est très probable :

Le 20 février de l’an 6 avant JC, la lune, Mars, Jupiter et Saturne se rejoignirent au soleil couchant. Ce phénomène extraordinaire était très lumineux, un peu comme une étoile, et orangé grâce à Mars. C’était donc très intriguant pour des astronomes venus de l’Est. Ceci expliquerait pourquoi ils ont fait le chemin vers la Palestine, et ont suivi cette « étoile », ou plutôt cette lumière orangée.
De plus, même l’Eglise admet qu’il y a eu une erreur dans le calcul du calendrier et que le Christ serait né entre l’an 8 et l’an 4 avant JC.
Tout concorderait alors !

rois mages cadeaux

Voilà comment nous célébrons toujours les Rois Mages le 6 janvier, à l’Epiphanie, jour où ils ont découvert Jésus.

Cette fête est très importante, notamment dans les pays du sud.
Nous avons vu hier qu’en Italie, le 6 janvier, la Befana apportait des cadeaux aux enfants.
En Espagne, ce sont les Rois Mages eux-mêmes qui les déposent, et en Finlande et en Russie, la légende dit qu’il existe un quatrième Roi Mage : le Père Noël !

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’histoire des Rois Mages »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s