La fête de la Sainte Lucie

Aujourd’hui, 13 décembre, nous fêtons Sainte Lucie. C’est une fête très appréciée dans les pays scandinaves, notamment en Suède, et l’occasion de nombreuses processions en l’honneur de la Sainte.

Mais qui est cette fameuse Sainte Lucie ?

Je vous jure que je ne savais pas, mais c’est Sainte Lucie de Syracuse!
Son histoire est tragique (et un peu glauque…), puisque c’était une martyre du IVème siècle. Elle vénérait depuis toujours le Christ et la vierge Sainte Agathe, la patronne de Catane.
Un jour, alors que sa mère souffrait depuis 4 ans, elle partit de Syracuse vers Catane pour prier Sainte Agathe et lui demander la guérison de sa mère. Cette dernière lui dit, étonnée, « pourquoi viens-tu me demander de la guérir alors que tu pourras le faire bientôt toi-même ? ». Lucie rentra donc chez elle, et le lendemain, sa mère recouvrit la santé.

Après ça, elle décida de distribuer tout l’héritage qu’elle avait de son père aux pauvres et malheureux, et annonça à sa mère qu’elle avait fait le voeu de rester vierge. Et là, problème, sa mère l’avait déjà promise à un jeune homme. Ce dernier devint enragé lorsqu’il l’apprit et la dénonça au consul, comme ennemie des divinités de l’Empire…

Le consul la jugea, de façon totalement objective évidemment (!), et la somma de renoncer à sa foi chrétienne. Mais Lucie lui tint tête et refusa. Le juge la condamna alors à intégrer une maison close, afin qu’elle perde sa virginité.

Lorsque le jour du transport vers le lupanar arriva, il fût impossible de faire bouger Lucie qui était devenue totalement immobile et intransportable, par l’opération du Saint Esprit. Même mille hommes et mille paires de boeufs ne purent la déplacer. Et c’est là que le martyr commença pour de bon : le consul voulut la faire brûler au bûcher, mais les flammes ne la touchèrent même pas, et elle continuait à chanter les louanges du Christ. On lui planta alors une épée dans la gorge, mais elle ne mourut qu’après qu’un prêtre lui ait donné la communion.

Souvent, elle est représentée dans les tableaux avec les yeux arrachés, et qu’elle présente sur un plateau argenté. Les sources divergent : elle se les serait soit arrachés elle-même pour les envoyer au fiancé qui l’avait dénoncée, soit on les lui aurait arraché pendant son martyr. L’histoire raconte que la Vierge lui en aurait donné d’encore plus beaux…

Voilà pourquoi Sainte Lucie est invoquée pour les maladies oculaires.

ste lucie
Sainte Lucie tient ses yeux dans la main…

Lucie est aussi associée à la lumière, par son étymologie, puisque Lucie vient de « lux », la lumière en latin, mais aussi parce que le 13 décembre est le premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille. Un dicton dit : « à la Sainte Lucie, le jour progresse du saut d’une puce ». Et lorsqu’elle rendait visite aux pauvres, pour avoir les mains libres, elle était coiffée d’une couronne de bougies pour s’éclairer.

cortege ste lucie

Ceci expliquerait pourquoi cette fête, pourtant catholique, s’est perpétuée dans les pays scandinaves devenus protestants. Ainsi, ils continuent de célébrer la victoire de la lumière sur le noir.

En Suède, où la fête de « Sankta Lucia » est très importante, dans tous les villages et les écoles, on élit une « Lucie ». Elle est vêtue de blanc, est coiffée d’une couronne de bougies et distribue des bonbons et des petits gâteaux aux enfants. Un cortège de filles et de garçons tout en blanc, et avec une ceinture rouge, en référence à l’épée qui a tranché la Sainte, la suit, une bougie à la main, et tous entonnent des chants de Noël.

On profite aussi de la Sainte Lucie pour manger des gâteaux typiques : les « lussebullar », des brioches au safran, et du vin épicé, le Glögg.

Pour boucler la boucle, en Sicile et particulièrement à Syracuse, elle est bien sûr fêtée. Pour honorer la Sainte, le 13 décembre, on mange de la « cuccià », une sorte de bouillie de blé avec des baies. En effet, on raconte que c’est elle qui mit fin à la grande famine de 1646, en faisant échouer un bateau rempli de froment sur les côtes de Sicile. Voilà comment le blé serait apparu sur l’île.

Sankta Lucia
Si vous voulez vous entraîner pour l’an prochain!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s