Le restaurant L’Assiette Champenoise à Reims

Une dernière adresse de restaurant pour le Calendrier de l’Avent, et quelle adresse !

Le restaurant est situé dans l’hôtel du même nom, à Tinqueux, une ville jouxtant Reims. L’environnement est très urbanisé, et ne laisse pas imaginer la belle maison bourgeoise et son parc, derrière de hauts murs blancs (l’histoire ne dira pas que je n’ai pas trouvé l’entrée du premier coup…)

L’établissement appartient à la famille Lallement depuis 1986. Le fils Arnaud a pris les commandes au début des années 2000 et n’a pas cessé de gagner des étoiles au guide Michelin, jusqu’à la troisième, reçue  en 2014. La même année, il est élu Chef de l’année par le Gault & Millau.

Ici, le champagne se prend dans le petit salon, cosy, puis direction la salle de restaurant pour la suite du repas.

Nous avons pu goûter en entrée la Langoustine Royale, sa nage crémée et citron caviar, puis en plat le Homard bleu, et le turbot breton.

Turbot Restaurant L'Assiette Champenoise Tinqueux
Le turbot et sa merveilleuse sauce au vin jaune

Les plats sont accompagnés d’un petit caquelon en cuivre rempli de sauce. Bon, alors vous allez dire que je m’extasie pour pas grand-chose, mais pour moi un plat sans sauce n’est pas un plat abouti. Alors, quand on m’amène une sauce avec mon plat, belle, épaisse, qui ne sent pas la flotte, et en quantité suffisante pour napper chaque bouchée de mon assiette, je suis heureuse.

L’année dernière, en 2015, mon turbot était servi avec une réduction de vin jaune à l’oignon. Incroyable, magnifique, sublime. (je vous ai dit que je m’extasiais pour des choses étranges?!)

Cette année, le même turbot était servi avec une sauce au cèpe, bonne, mais moins que mon fabuleux, merveilleux vin jaune (oui j’en suis toujours pas remise!).

Ensuite, vient un chariot de fromages impressionnant. Il est énorme, plein de tiroirs avec des fromages cachés ! Et il y en a pour tous les goûts.
Je précise, parce que généralement, les fromages sont secs (parce qu’ils se conservent plus longtemps… question économique…). Là, il y a vraiment de tout : du sec, du coulant, du léger, du fort, de l’aromatisé, bref, c’est appétissant, même en fin de repas.

Pour finir, le dessert, avec de la figue. En 2015, l’assiette était bonne, pas extraordinaire, mais légère et la figue était bien mise en avant.

Cette année, petite déception, la figue était mélangée à du raisin et autres produits d’automne, et était perdue au milieu du reste. J’aurais presque préféré une figue caramélisée, tout simplement…

Pour conclure le repas, on vous donne le choix entre un grand nombre de cafés et thés, que l’on vous propose de sentir avant de broyer le grain, et votre café est accompagné de belles gourmandises maison : des sucettes, du nougat…

Je me souviens de petites mignardises au fruit de la passion… Moi qui crie partout que je n’aime pas le fruit de la passion parce qu’il y a plein de pépins, je peux vous assurer que quand il est bien préparé, c’est un vrai délice !!!

A la sortie, la tradition veut que vous repartiez avec une belle tranche de pain !

Ce qui est agréable aussi, c’est que le service est très bien géré, efficace mais discret, et les serveurs sont très à l’écoute sans être guindés.

Le Chef fait le tour des tables pendant le service, pour s’assurer que tout se passe bien, et revient même à la fin pour remercier les clients.

C’est agréable de voir un Chef de ce niveau investi, et présent à chaque service.

En plus, à ma première visite, j’ai même eu droit de découvrir les cuisines ! J’ai été impressionnée, c’était la fin de service, une armée de petites mains finissait le dressage des derniers desserts sur des plans de travail en inox brillaient de propreté, j’en étais tout ébahie ! (dois-je faire la comparaison avec l’état de ma cuisine en fin de repas ??? noooon)

Ma conclusion ?

Si je dois être vraiment honnête, et je pense que ça transparaît dans mon article, j’ai été très impressionnée la première fois. La troisième étoile était tout fraîche, je pense que ça joue aussi…
La deuxième fois, les produits proposés étaient les mêmes, pas préparés exactement de la même façon, mais fort ressemblants, la magie n’était plus tout à fait la même.

Je vous conseillerais donc d’y aller une fois, c’est à faire, vraiment !

Mais attendez un peu avant d’y retourner, que les plats changent pour de bon.

Les prix des menus sont raisonnables pour un restaurant 3 étoiles : entre 175 et 255 euros les 6 plats.

Toutes les coordonnées :

L’Assiette Champenoise
40, Av. Paul Vaillant-Couturier
51430 Tinqueux
03 26 84 64 64

infos@assiettechampenoise.com

Et toutes les infos pratiques sont sur le site du restaurant : https://www.assiettechampenoise.com

A demain, pour ouvrir une nouvelle case du Calendrier de l’Avent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s