Les biscuits d’anis, de Christophe Felder

Biscuits d'anis Christophe Felder Avent

On ouvre la case 4 de notre Calendrier de l’Avent !

Aujourd’hui, des petits biscuits qui sentent bon Noël, trouvés dans le gros, l’énoooorme livre « Pâtisserie » de Christophe Felder.

A première vue, nos petits biscuits ressemblent fort à des macarons, mais pas de panique, il n’y a pas de meringue ici, il suffit de fouetter les oeufs entiers avec du sucre !

Très faciles à faire, très bons, en prime ils embaumeront votre cuisine d’un beau parfum d’anis…

Les biscuits d’anis de Christophe Felder

Version imprimable : clic

Pour 70-80 petits biscuits

3 oeufs entiers
250g sucre semoule
10g anis vert en poudre¹
250g farine

Dans le robot muni du fouet, battre les oeufs entiers et le sucre à vitesse rapide (V5 pour le Kenwood) pendant 10 minutes, puis à vitesse moyenne (V2) pendant 10 minutes supplémentaires.

Biscuits d'anis Christophe Felder Avent
Oeufs et sucre blanchis

Dans un saladier, tamiser la farine et la mélanger à l’anis en poudre.
L’incorporer délicatement aux oeufs montés avec une spatule, en trois fois, pour obtenir une pâte plus épaisse et homogène.

Biscuits d'anis Christophe Felder Avent

Verser la pâte dans une poche à douille sans douille. Pocher des petites boules de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une Silpat ou d’un papier sulfu.
Faire tomber la plaque d’une dizaine de centimètres sur le plan de travail pour enlever les bulles d’air (ça c’était pas écrit, mais ils ressemblaient tellement à des macarons que j’ai pas pu m’empêcher !)

Laisser sécher les plaques 4 heures à température ambiante, jusqu’à ce que les biscuits soient croûtés et secs, puis les cuire à four préchauffé à 180° pendant une dizaine de minutes². Ils doivent rester blancs dessus et former une semelle dessous.

A la sortie du four, les laisser refroidir sur la grille encore chaude, et les décoller froids (c’est important, sinon vous n’y arriverez pas)

Remarques :

  • ¹ : Sur les photos, Felder se sert d’anis vert qui semble séché, mais pas en poudre. Il en utilise 15g, mais trie les morceaux les plus gros pour ne garder que les petits.
    Je trouve bien plus pratique d’utiliser de l’anis en poudre, sans trier. Et voilà pourquoi je n’ai utilisé que 10g, l’anis a un parfum très fort et ça suffisait amplement à aromatiser les biscuits!
  • ² : J’ai eu du mal à cuire mes biscuits. J’ai fini par ne les cuire que par le dessous, et j’ai compris après coup l’importance de les laisser refroidir avant de les décoller!
    Pour info, le livre donnait 6 à 8 minutes de cuisson, j’ai eu besoin d’au moins 15 minutes, je vous laisse donc apprécier selon votre four…
    Mais évitez de beaucoup trop les cuire, au risque de vous casser les dents dessus !

Biscuits d'anis Christophe Felder Avent

A demain pour la case 5 !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les biscuits d’anis, de Christophe Felder »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s