Noto

Pour finir en beauté ma série sur la Sicile, je tiens à vous présenter une ville dont je suis tombée totalement amoureuse : Noto.

C’est une petite ville, située au sud-est de la Sicile, en haut d’un plateau, où se mêlent églises et palais baroques. Le soir, au coucher du soleil, les pierres prennent une teinte rose doré magnifique.

Elle est exceptionnelle, non seulement parce que complètement baroque, mais surtout parce qu’elle a été démolie deux fois par des tremblements de terre, et toujours reconstruite à l’identique.

En 1693, un tremblement de terre a ravagé toute la partie est de la Sicile, Noto y compris, et a obligé les habitants à la reconstruire. Ils l’ont donc redessinée en jouant avec les perspectives et les lignes naturelles, comme un décor de scène. On était à l’époque en plein dans le baroque, et la ville n’y a pas échappé, et tant mieux !
Et ça lui a même valu le titre de Capitale du Baroque par l’UNESCO.

Ah les balcons…

Heureusement, parce qu’en 1996, un deuxième tremblement de terre a ébranlé la coupole et la nef du Duomo. Il a fallu 7 ans pour le reconstruire à l’identique. Et aujourd’hui, on ne voit plus rien ! La cathédrale paraît dater du XVIIIème siècle, tout comme le reste.

San Nicolo
La coupole reconstruite

La ville est aussi célèbre parce que le troisième week-end de mai s’y déroule un festival connu : L’Infiorata
L’une des rues est totalement recouverte de fleurs, qui forment des dessins sur un thème imposé.

Nous y étions pour le 15 août, et avons eu la surprise de voir qu’une festivité similaire est organisée, pas avec des fleurs, mais avec des petits cailloux de couleurs différentes, cette fois avec des sujets plus religieux, puisque c’est l’Assomption.

Il y a même la possibilité de visiter l’Hôtel de Ville et sa salle des miroirs. Toutes les décorations au plafond sont en trompe-l’oeil, pas en relief, et ça ne se perçoit à peine. La salle tout en dorures et en rouge pourpre est très belle !

L’Hôtel de Ville
Tout en trompe-l’oeil !
L’emblème de la ville

La ville a un petit théâtre, qui date du XIXè, lui aussi plein de dorures et au plafond peint, qui accueille en été des concerts de musique baroque. Je l’ai découvert sur place, mais c’est sur ma liste pour l’an prochain !

Hors de la ville, on peut visiter la Villa romana del Tellaro.
Ca ressemble un peu à Piazza Armerina, en beaucoup plus petit, mais les mosaïques sont plus fines et de couleurs plus vives.
C’est intéressant à visiter aussi, imaginer que c’est une villa qui date d’il y a 2000 ans. Ca me paraît toujours fou !

Observez les jeux de couleur et de mouvement du ruban en bas !
Mosaïque sur la chasse

Je finis avec ma petite adresse : la trattoria Al Buco.
Une trattoria qui m’a enchantée avec ses pâtes et ses desserts faits maison !!
Les pâtes au pesto basilic, pignons de pin et amandes… Miam !! Tellement bon qu’on y est retournés deux jours de suite !!!
Elle est située en face du Duomo. Il y a quelques tables dehors, une grande salle dedans. Si vous voulez être dehors, il faut arriver tôt ou réserver, les places sont chères !

Evidemment, je n’ai pas pu tout vous raconter sur Noto.
Je n’ai pas non plus réussi à vous partager tout mon engouement pour cette ville, mais je la trouve vraiment belle, avec un charme unique, que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs.
C’est vraiment une ville à visiter tranquillement, en se baladant dans les ruelles et découvrir les différents édifices…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s