Les nodini, petits pains à la tomate séchée et olive verte

Les nodini, petits pains à la tomate séchée et olive verte

Voilà un de mes amuse-bouches prévus pour Noël.
J’ai tout de suite tilté sur leur forme de petits noeuds en feuilletant mon livre de pains italien.
Ceux du livre étaient au fenouil mais j’ai décidé de faire les miens à la tomate séchée et à l’olive verte. Je sais qu’en général, ce sont des goûts que mes gourmands aiment !


En plus, ils sont faciles à faire, le plus long pour moi a été de couper en petits morceaux les tomates séchées et les olives !
Ils ne lèvent qu’une fois, soit à température ambiante si vous les faites dans la journée, soit au frigo si vous les commencez la veille.

Par contre, je vous conseille fort d’utiliser une levure déshydratée, qui se mélange directement à la farine (il faut bien lire les paquets !). Sinon il faudra compter entre 30 minutes et une nuit de plus.

Mais je vous explique tout plus bas !

EDIT DU 22/12/2015 :
Après les avoir refaits, il est bien plus facile de les préparer la veille, les laisser reposer au frigo et les rouler ensuite. Ils se manipulent beaucoup plus facilement.

Les Nodini à la tomate séchée et à l’olive verte

Pour environ 25 nodini

330g farine T55
100g vin blanc sec
90g huile d’olive (une bonne !)
1/2 sachet de levure déshydratée ou 10g de levure fraîche
1 càc sel (8g)
4 tomates séchées
15 olives vertes

1) La fabrication de la pâte (2 versions)

VERSION I : Si vous utilisez de la levure fraîche

Dans la cuve du robot muni du crochet, verser la farine, le sel, le vin blanc et l’huile d’olive. Faire tourner à vitesse mini jusqu’à formation d’une boule.
Laisser la pâte dans la cuve, filmer au contact.
Laisser reposer de 30 minutes à une nuit maximum. Si vous laissez reposer la nuit, mettre la pâte au frigo, sinon, pour quelques heures, la laisser à température ambiante.

Après ce temps de repos à votre guise, mélanger dans un petit bol la levure et 2 càs d’eau tiède. Laisser fermenter 15 minutes.
Pendant ce temps, découper tomates séchées et olives en tout petits morceaux et réserver.
Ensuite, remettre la cuve avec la pâte à l’intérieur sur le pied du robot, réinstaller votre crochet, et faire tourner le robot à vitesse mini. Verser sur la pâte le mélange levure/eau, laisser tourner deux minutes pour que la levure se mélange bien, puis verser tomates séchées et olives. Accélérer la vitesse sur V1, et laisser tourner 10 minutes.

VERSION II : Si vous utilisez de la levure sèche à mélanger à la farine (plus simple)

Dans la cuve du robot muni du crochet, verser la farine, la levure et le sel.
Faire tourner le robot à vitesse mini.
Ajouter le vin blanc puis l’huile d’olive.
Accélérer la vitesse sur V1, et laisser tourner 10 minutes.
Pendant ce temps, découper tomates séchées et olives en tout petits morceaux, et les verser dans le robot qui tourne encore.
Si jamais vous avez besoin de plus de 10 minutes pour découper vos tomates et olives, laisser tourner le robot jusqu’à ce qu’elles soient bien incorporées à la pâte.

Nodini à la tomate séchée et à l'olive verte
Résultat après les 2 versions

2) Le façonnage

Maintenant la façon de faire est la même quelle que soit le type de levure utilisé.

Verser le tout dans un saladier et filmer au contact.
Laisser reposer, là encore le temps est flexible : entre 2h (le temps que la pâte gonfle) à température ambiante et une nuit au frigo. Je vous conseille la nuit au frigo, la pâte sera bien plus manipulable ensuite.
NB : la pâte gonfle légèrement, n’attendez pas qu’elle double de volume !

Si vous avez mis votre pâte au frigo, la sortir du frigo 1h avant de la travailler pour qu’elle revienne gentiment à température ambiante.

Nodini à la tomate séchée et à l'olive verte
La pâte a gonflé

Préchauffer le four à 200°C.
Couper la pâte en petits pâtons de 20g chacun.
Faire un boudin d’une quinzaine de cm avec chaque pâton en roulant avec la paume de la main puis le replier pour en faire un noeud.

Nodini à la tomate séchée et à l'olive verte

Si vous avez du mal à faire vos petits boudins, qu’ils cassent assez facilement, j’ai trouvé quelques astuces :

  • La pâte est assez élastique, même si votre boudin n’est pas très long vous pourrez tirer un peu dessus pour faire le noeud (vous tirez doucement hein, ça reste fragile !)
  • De même, si vous voyez que votre pâte commence à se fissurer en l’étalant, d’une part vous pouvez rappuyer dessus pour que la fissure se resserre, et d’autre part vous pouvez allonger la pâte « artificiellement » en la pinçant un peu en commençant par le milieu et en finissant par l’extérieur. Ca permet d’éviter les fissures.
    Et au pire, ne craignez rien si vous voyez des fissures, elles ne se verront pas après cuisson. Il ne faut juste pas que la pâte casse complètement.
  • Si vraiment vous avez du mal, vous pouvez faire des pâtons de 40g, les étaler en boudin (c’est plus facile que des tout petits) et une fois étalés, les couper en deux dans la longueur.Vous réétaler rapidement avec la paume de la main pour qu’ils soient plus homogènes, et vous avez 2 boudins. C’est peut-être plus facile…
Nodini à la tomate séchée et à l'olive verte
Gros boudin découpé dans la longueur
Nodini à la tomate séchée et à l'olive verte
Noeud cru…

Dresser vos noeuds sur votre Silpat ou papier sulfu, puis les enfourner 10 à 15 minutes (13 minutes chez moi). Ils doivent être à peine brunis.

Les nodini, petits pains à la tomate séchée et olive verte
Et cuit !

Remarques :

  • Les vitesses sont données pour le Kenwood, je vous laisse vous adapter…
  • J’ai choisi de faire mes noeuds à la tomate séchée et olive, mais vous pouvez les faire à n’importe quoi. J’ai vu sur le net des versions avec ail et fines herbes par exemple.
  • Ne vous étonnez pas qu’il n’y ait pas de deuxième levée après avoir dressé vos noeuds, c’est normal !
  • Les temps de levée sont très flexibles, pratique pour la prévision d’un gros repas comme Noël ! Aujourd’hui je les ai faits dans la journée mais pour Noël j’ai l’intention de commencer la veille et les cuire le jour J. Par contre, je préfère ne découper mes tomates et olives qu’au moment de les verser dans la pâte, de peur qu’elles ne sèchent avant. Mais peut-être que je me complique la chose ?

Et vous, vous connaissiez ces petits noeuds ?

Version imprimable : clic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s