Les bonshommes de neige au citron vert, framboise et coco

Bonshommes de neige framboise citron vert coco
Des bonshommes de neige pour Noël !!
Ici, la neige se transforme en noix de coco, et les bonshommes de neige en religieuse… ou l’inverse ?
Le temps de réflexion a été long : comment les faire ressemblants ? Avec quoi les remplir ? Comment les décorer ? (bon ça ya encore des progrès à faire…)
En tout cas, la recette est là, testée et approuvée, vous pouvez vous lancer pour Noël !
Bien sûr, l’idée ne vient pas de moi directement… je n’ai pas assez d’imagination pour penser à transformer une religieuse classique en bonhomme de neige…
Toute l’idée a commencé avec la photo de la bûche 2015 de Maëlig Georgelin. J’ai trouvé ses bonshommes de neige tellement mignons, j’ai voulu faire les miens !
Bonshommes de neige Maëlig Georgelin

Je ne sais pas ce qu’il y a dans les siens. Visiblement, lui a fait du flocage blanc sur ses choux. Moi je n’ai pas de pistolet à flocage alors j’ai rusé.
J’ai commencé par la noix de coco pour faire blanc, puis j’ai cherché avec quoi la marier : j’ai fini par trouver le citron vert !
Sur le blog d’Un déjeuner de Soleil, il y a une belle recette d’entremets coco/citron vert que j’ai adaptée ici.

Comme je colle ma coco avec du chocolat blanc, assez sucré, j’ai beaucoup diminué les proportions de sucre de la mousse au citron vert, et j’ai rajouté de la framboise en purée pure, sans sucre, pour acidifier encore un peu.
Vous savez tout !

Les bonshommes de neige coco, citron vert, framboise

Pour 6 bonshommes

  • Pour la pâte à choux (350g)

62ml eau
62ml lait
62g beurre coupé en dés
2g sel
70g farine T45
2 oeufs de 60g environ (le grammage est important)

  • Pour le « curd » citron vert 

35cl jus de citron vert (environ 1)
Zeste d’1 citron vert
1/2 oeuf
10g sucre
25g beurre mou en morceaux
1 càc noix de coco en poudre

  • Pour la mousse de citron vert

110ml crème fleurette 30% MG mini bien froide
Le curd citron vert
1 petite càc sucre glace
2 càs coco en poudre
Zeste d’1 citron vert

  • Pour la purée de framboise 

110g framboise (les brisures de framboise surgelées feront très bien l’affaire)

  • Pour le montage 

Environ 50g chocolat blanc de bonne qualité (j’insiste !!!)
Environ 60g poudre de coco

LA VEILLE :

1) La pâte à choux

Préchauffer le four en chaleur tournante 150°.

Verser dans une casserole l‘eau, le lait, le beurre, le sel.
Porter à ébullition à feu moyen/doux, pour que le beurre puisse fondre complètement (en remuant de temps en temps avec une cuillère en bois).
Il faut bien faire bouillir pour que le mélange émulsionne.

Pâte à choux

Lorsque le mélange est bien bouillant, retirer la casserole du feu, verser la farine d’un seul coup et remuer énergiquement pour bien incorporer la farine, cela permet de développer le gluten.
Remettre sur le feu une minute en continuant de remuer vivement, il faut que la pâte dessèche et se détache des parois en formant une boule.
La pâte est bien desséchée lorsqu’une pellicule se forme sur les bords de la casserole.

Transvaser la boule de pâte dans la cuve du robot muni de la feuille (le batteur K).

Pâte à choux

Faire tourner sur M1 jusqu’à ce que la pâte refroidisse à 80° minimum, pour éviter que les oeufs ne cuisent.

En attendant vous avez le temps de casser les 2 oeufs dans un bol, et de les battre en omelette pour mélanger le jaune et le blanc.

Laisser le robot tourner sur M1 et ajouter les oeufs par petite quantité.
Attention lorsque vous arrivez au dernier oeuf, selon l’humidité il ne faut pas forcément tout mettre. Il faut en verser un peu, lever le bras du robot, recommencer jusqu’à ce que la consistance de la pâte soit bonne :
La pâte est réussie lorsque, quand on sort le batteur K, la pâte fait la « crête de coq » : elle reste accrochée au K et fait une pointe. Il faut que lorsqu’on passe le doigt dans la pâte, elle se referme derrière.

Mais à force on finit par voir quand s’arrêter, la pâte est lisse, assez ferme et bien brillante.

Pâte à choux Crête de coq
La crête de coq !

Mettre ensuite la pâte dans une poche à douille et pocher sur une plaque de cuisson recouverte d’une Silpat/papier sulfu 6 boules de 4,5cm de diamètre et 6 de 2,5cm de diamètre.

Attention à bien laisser de l’espace entre chaque élément, la pâte gonfle à la cuisson.

Enfourner pour 40 minutes.

Une fois cuits, laisser refroidir sur grille et laisser à l’air libre jusqu’au lendemain.

Choux Bonshommes framboise coco citron vert

2) Le curd citron vert

Dans une casserole, mélanger les zestes de citron vert et le sucre. Ajouter le jus et le 1/2 oeuf légèrement battu à la fourchette.
Cuire à feu très doux en mélangeant sans cesse, jusqu’à ce que la crème obtenue soit épaisse et nappe la cuillère (comme une crème anglaise). Elle doit atteindre 83°C si vous préférez utiliser un thermomètre.
[Pour info, après avoir fait fondre 2 cuillères en silicone dans des préparations chaudes, je suis revenue à la bonne cuillère en bois]

Enlever du feu et ajouter le beurre en morceaux et la noix de coco. Mélanger à la maryse (vous avez le droit maintenant que la préparation a refroidi !). Mixer si besoin, pour rendre l’appareil bien lisse.

Verser dans une assiette creuse, attendre un peu que la préparation refroidisse, puis filmer au contact et laisser reposer au frigo au moins 2 heures, au mieux une nuit.

Commencer aussi à préparer l’infusion pour la mousse que vous ferez le lendemain :
Verser 50ml de crème fleurette (Attention : ce n’est pas la totalité de la crème !!) dans le récipient que vous utiliserez pour la monter en chantilly.
Ajouter dans la crème la coco en poudre et le zeste du deuxième citron vert. Filmer, pas au contact cette fois, juste pour éviter que la crème absorbe les odeurs du frigo, et laisser reposer la nuit au frigo.

3) La purée de framboise

Mettre toutes les framboises dans une casserole, et cuire quelques minutes en remuant de temps en temps, pour obtenir une purée. Mixer pour bien lisser (c’est important pour ne pas boucher la poche à douille).
Laisser refroidir à température ambiante, et quand elle est tiède, la transvaser dans une poche à douille munie d’une douille à garnir.

Douille à garnir
La douille à garnir !

LE JOUR J :

4) La mousse citron vert

Fouetter la crème fleurette (celle infusée + 60ml de crème pure) avec le sucre glace, jusqu’à obtenir une chantilly bien ferme.
Mélanger la crème chantilly dans le curd fait la veille délicatement.

Mousse citron vert
Mousse citron vert

Transvaser dans une poche à douille munie d’une douille ronde de taille moyenne.
Réserver.

5) Le montage

Remplir chaque petite boule de mousse au citron vert, par le dessous.
Remplir chaque grosse boule de mousse au citron vert, par le dessus cette fois, et jusqu’aux 3/4 de la boule environ.

Percée choux framboise citron vert coco
La petite percée en dessous, la grande percée au dessus

Enfoncer la douille à garnir de la poche de framboise jusqu’au milieu de la grosse boule et verser un peu de framboise dedans.
Finir de remplir la boule avec de la mousse de citron vert.
Comme cela, dans la grosse boule, vous aurez de la mousse citron vert tout autour, et de la framboise au milieu.

Ajouter un tout petit peu de mousse citron vert en dessous des petites boules, pour les coller aux grosses.
Vous avez enfin vos religieuses.
Reste à les transformer en bonshommes !

Faire fondre le chocolat blanc, au bain-marie ou micro-ondes.
Badigeonner grossièrement au pinceau le chocolat blanc sur toute la surface des religieuses, (évitez d’en mettre trop pour ne pas trop sucrer l’ensemble et dénaturer le goût) et déposer de la poudre de coco tout autour, pour cacher la couleur brune des religieuses.

Ensuite, libre cours à votre imagination !

Remarques :

  • Je ne suis vraiment adepte de la noix de coco, je n’ai donc pas forcé sur les doses. Mais vous pouvez en rajouter si vous aimez
  • J’ai pensé à l’organisation de Noël, et j’ai mis le plus de préparations possibles à faire la veille. Mais vous pouvez très bien faire la majorité le jour J, tout dépend du temps que vous avez. Il est seulement impératif de préparer le curd et l’infusion de crème la veille.
  • J’insiste sur la crème fleurette : elle doit être bien froide pour être montée en chantilly très ferme. Vous pouvez mettre vos fouets au frigo pour que tout soit à même température lorsque vous la montez.
  • Je vous rappelle que j’avais fait un sujet complet sur la pâte à choux ici : clic
    J’ai donné la version avec robot, mais si vous n’en avez pas il suffit de faire fonctionner vos petits muscles et de tourner la pâte vous mêmes !

Pour la déco, j’ai mis des smarties pour les boutons et les yeux, collés avec un peu de chocolat blanc, mais il paraît que mes bonshommes ont une tête d’alien avec leurs gros yeux !
Je pense remplacer les smarties par du chocolat noir.
Ensuite, pourquoi pas un nez en pâte d’amande colorée en orange ?
Bref, là, tout est permis !

Laissez-moi un commentaire si vous avez des idées !

Version imprimable de la recette ici : clic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s